Quel sujet vous passionne ?

Young beautiful woman thinking

La meilleure façon de choisir un sujet de rédaction est certainement d’y aller selon vos champs d’intérêt… qu’est-ce qui vous passionne ? Qu’est-ce qui vous intéresse vraiment ?

Ne tombez pas dans le piège!

Qu’est-ce qui vous anime ? Ne pensez surtout pas à « faire de l’argent ». Il s’agit là d’un piège. Si vous écrivez avec intérêt et amour de votre sujet, vous verrez la réussite arriver sans que vous l’ayez vu venir.

Mon deuxième ouvrage portait sur le bitchage. Je me souviens l’avoir écrit pour dénoncer une réalité et tenter de sensibiliser les femmes qui détruisent leurs pairs. Je l’avais rédigé avec conviction et implication pour la cause des femmes. Jamais je ne m’étais interrogée sur le rendement de ventes et je n’avais pas davantage cherché à être avant-gardiste.

Le résultat a été fracassant. Non seulement j’étais la première à parler de ce sujet avec autant d’aplomb, mais je dénonçais un phénomène que toutes cherchaient à taire à tout prix.

La passion avant tout

Le meilleur livre que nous pouvons écrire est celui dont le sujet nous passionne, si bien que nous l’écrivons avec le cœur et l’énergie profonde reliée à la conviction et à l’envie du partage. Forcément, car plus un sujet nous intéresse, plus nous voulons le fouiller, le développer, le comprendre et le partager. La preuve en est, nous avons tous un jour ou l’autre lu des livres « ordinaires », qui ne nous faisaient pas vibrer. Comme la lecture était longue et ardue, n’est-ce pas ? C’est comme s’il s’agissait d’un texte vide, de mots alignés les uns à la suite des autres.

Pourtant, d’autres lectures nous ont marqués si bien que des années durant, nous les ressentons vivre en nous avec autant de force et d’ampleur que lors de la lecture. Quelle est la différence ? L’implication de l’auteur dans le traitement de son sujet. Sa passion qu’il réussit à transmettre avec justesse et authenticité. Une belle plume, c’est bien, mais des mots qui vivent et des émotions qui habitent ces mots restent collés à notre peau et dans notre cœur.

Conserver l'attention du lecteur

Écrire, c’est parler avec ses doigts, n’est-ce pas ? Je me souviens d’un enseignant d’histoire, lorsque je n’avais que 14 ans. Cet homme était tellement passionné par sa matière, que je détestais, qu’il parvenait à tenir mon attention du début jusqu’à la fin de ses cours. J’en garde un souvenir vibrant pour ses interventions debout sur les tables afin de nous décrire les différentes attaques entre pays.

Nous devons écrire avec notre âme et nos tripes. En choisissant un sujet qui nous est cher, nous communiquons plus facilement nos connaissances à un lecteur qui recevra nos mots comme de précieux cadeaux. Ainsi, son intérêt sera sans relâche du début à la fin de sa lecture. Partageons généreusement, avec passion, et nous serons lus avec passion.

Bonne rédaction !

Save

2 commentaires

  1. Luc Bertrand sur 23 octobre 2016 à 5:03

    Chère Marthe, j’apprécie beaucoup de lire tes livres. xxxx

    • Marthe Saint-Laurent sur 30 octobre 2019 à 5:20

      Merci beaucoup, Luc. J’espère que tu vas bien.

Laissez un commentaire